Projet Mine d'or Troilus

Localisation et infrastructures

Le projet Troilus est situé au Québec, au Canada, classé parmi les territoires les plus attrayants du monde pour l'exploration et le développement miniers (* selon l'enquête annuelle de l'Institut Fraser sur l'industrie minière de 2018). En outre, le projet est situé au nord-est du district de Val-d'Or, à l’intérieur du territoire défini pour le « Plan Nord ».

Plan Nord

En mai 2011, le gouvernement du Québec a dévoilé le Plan Nord, un projet de développement de 80 milliards de dollars échelonné sur 25 ans, axé sur le territoire du Québec situé au nord du 49e parallèle.

Le Plan Nord propose d’établir des partenariats entre divers organismes gouvernementaux et municipaux, le secteur privé et les communautés autochtones pour développer divers secteurs dans le nord du Québec, y compris celui de l'exploitation minière.

Le Plan Nord prévoit une stratégie de financement à quatre volets où les partenaires du secteur privé participeront au financement de l’aménagement des infrastructures. Les recettes du gouvernement résultant des initiatives de développement économique, ainsi que les retombées fiscales directes et indirectes des projets d'infrastructures publiques, seront réinvesties dans le Plan Nord.

« Investissement Québec », la filiale d'investissement du gouvernement du Québec, acquerra des participations au capital de sociétés minières et d'autres entreprises dans le cadre du Plan Nord. Hydro-Québec contribuera également annuellement à des projets de développement dans la région.

Ceinture de roches vertes de Frotêt-Evans

Le projet Troilus se situe dans la partie nord-est de la ceinture de roches vertes archéennes de Frotêt-Evans, dans la sous-province d'Opatica. Si on la compare à la prolifique région aurifère de l'Abitibi, la ceinture de roches vertes de Frotêt-Evans demeure relativement inexplorée.

Plan Nord

Accès à Troilus et infrastructures

En raison de l'ancienne mine exploitée, la propriété Troilus possède déjà une infrastructure bien établie

Le site de Troilus est facilement accessible par la route à partir des villes de Chibougamau, Chapais et Mistissini (vols quotidiens depuis Montréal).

Suite à la fermeture de la mine en 2010, l’usine de traitement du minerai et le camp minier ont été vendus puis démantelés. Toutefois, les principaux éléments d’infrastructure sont demeurés en place, et depuis la reprise de l’exploration minière, Troilus a aménagé le site autour de l’infrastructure existante du projet.

  • Plus de 40 km de routes d’accès bien entretenues sur le site et un pont pouvant soutenir une charge de 130 tonnes qui enjambe une rivière; il y a un accès ferroviaire à Chibougamau.
  • Plus de 85 km de lignes de transport d’électricité entretenues par Hydro-Québec
  • Un poste électrique à haute tension de 50 MWA avec tous les équipements en place.
  • Un bail minier en vigueur (maintenu depuis l’époque de production).
  • Un parc  à  résidus autorisé, restauré  et revégété
  • Une installation de gestion des résidus autorisée et une station de traitement des eaux en exploitation.
  • Des génératrices d’urgence
  • Un camp d’exploration pour 60 personnes, un coreshack d’envergure ainsi qu’une salle de découpage des carottes et des bureaux administratif sur place.

Troilus Zones and Geophysics Trend

Troilus Location and Infrastructure.jpg

GALERIE INFRASTRUCTURES